La ville de Vannes tient à rétablir la vérité sur le tunnel de Kerino

ActualitésLocal

Dans un communiqué, la ville de Vannes tenait à rétablir la vérité sur les fissures et suintements apparus dans le tunnel de Kerino.

« D’un point de vue technique, l’apparition de fissures dans les premiers mois d’existence d’un ouvrage béton est normale. Le passage inférieur est constitué d’un seul tenant de 250 m, il est donc habituel qu’un tel volume travaille, comme toute construction neuve. C’est d’ailleurs pourquoi, avant même de démarrer le chantier, l’entreprise Vinci avait programmé une intervention de colmatage de ces microfissures, par injection de résines, en prévision de suintements prévisibles.

Les normes européennes tiennent compte de cette spécificité du béton, qui sera traitée par Vinci dans la voie douce, du lundi 24 au vendredi 28 octobre, et dans la voie circulée du 2 au 10 novembre, travaux qui nécessiteront une fermeture de l’ouvrage à la circulation la nuit.

Sur les fausses informations

  • La personne présentée comme un expert par l’opposition, et dont on ne connaît ni le nom, ni la fonction, et surtout l’indépendance confond des joints de construction avec de prétendues crevasses de 3 cm, qui n’existent pas ! Si de telles crevasses étaient présentes, le tunnel serait évidemment noyé sous l’eau !
  • L’expert anonyme parle de béton hydrofuge alors qu’il est tout à fait possible de créer un béton étanche sans passer par ce procédé.
  • Le suintement huileux, que l’expert anonyme du PS ne sait pas déterminer, provient des matériaux rocheux du site qui comporte une part importante de fer. L’oxydation de ce fer par l’eau de mer engendre des suintements de coloration rouille.
  • Il n’y a pas eu de micro-minage (mais des tests) car l’entreprise n’a pas trouvé des rochers en terrassant mais des matériaux rocheux hétérogènes qui n’ont pas nécessité cette technique.
  • Oui, les caméras fonctionnent depuis cet été ! Et permettent de détecter automatiquement toutes sortes d’incidents (véhicules arrêtés sur les voies, piétons sur la voie circulée).

S’il est compréhensible que les usagers s’inquiètent de constater des suintements dans un tel ouvrage, notre rôle est bien d’informer les Vannetais de la réalité de la situation et non de générer des inquiétudes infondées. Rappelez-vous il y a presque 10 ans, des polémiques identiques avaient déjà eu lieu pour le parking souterrain du Port, chacun a depuis pu constater qu’il n’y avait pas de difficultés particulières.

Le tunnel de Kerino, c’est 17 000 véhicules/jour

Depuis son ouverture le 24 juin, le passage inférieur de Kerino est emprunté par 17 000 véhicules jour !
Un équipement qui facilite la vie des utilisateurs, qui ne restent plus bloqués (de 8 à 35 minutes) par l’ouverture du pont et aussi le passage des transports en commun entre les deux rives. Les aménagements sont également plébiscités par les cyclistes. Kerino, un équipement au service du développement du Pays de Vannes ! »

Actualités

Sortir

Déc 02
Déc 03