Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Festival Jazz en Ville 2022 | Vannes

27 juillet à 18 h 00 - 30 juillet à 23 h 30

Gratuit

 Jazz en Ville Vannes 2022

Vannes vous donne rendez-vous dans les jardins des remparts afin de poursuivre la belle aventure débutée l’été 2016. La ville de Vannes prépare activement la 6e édition du festival qui se déroulera  du 27 au 30 juillet 2022 

En plus des concerts qui seront donnés dans l’enceinte du jardin des remparts par des formations et des artistes nationaux et internationaux, le festival proposera également au public des concerts au jardin de Limur «Scènes Créatives – Jazz en ville», pour des artistes provenant de la région Grand Ouest, du 27 au 30 juillet en début de soirée.

PROGRAMMATION

Mercredi

  • Dominique Fils-aimé (20h30)

Son dernier album, Three Little Words, sorti en février 2021 clôture la trilogie entamée avec Nameless et Stay Tuned ! Inspirée par les héritages de la musique afro-américaine.
Choisie comme Révélation Jazz Radio Canada 2019-2020 et nommée au prestigieux prix Polaris, Dominique Fils-Aimé part désormais à la conquête de la France avec un album sensible et sophistiqué aux couleurs soul, jazz et R&B.

  • Mélody Gardot (22h)

Voix boisée, mélodies sensuelles : Melody Gardot, grande dame du jazz contemporain, a vu la mort de près. Alors aujourd’hui, derrière des chansons intimistes et délicates, elle célèbre la vie, sa beauté, ses délices.
Conçu pendant le confinement de 2020 elle signe son nouvel album Sunset in the Blue. Une pochette en forme d’œuvre d’art quand tous les musées sont fermés. Des musiques jouées par des musiciens philharmoniques du monde entier alors au chômage forcé. Et des droits reversés à l’association Protège ton soignant. Parce que tout comme son album, Melody Gardot est une ode à l’amour.

 

Jeudi

  • Yaron Herman (21h)

Le pianiste israélien a fait du chemin : récompensé par une Victoire de la Musique en 2008, Yaron Herman a multiplié les expériences sonores avec une inlassable gourmandise. Cet ancien basketteur, adepte du grand écart, passe de Gabriel Fauré à Britney Spears, de Michel Portal à la trompette d’Avishai Cohen, de l’improvisation la plus sinueuse à la pop la plus colorée. Deux ans ont passé depuis la sortie de Song of the Degrees (février 2019), son dernier disque en trio avec Ziv Ravitz et Sam Minaie (contrebassiste de Tigran et Melody Gardot). À la parution de son premier livre Le Déclic Créatif aux éditions Fayard fin 2020 s’additionne un nouvel album solo à paraître début 2022 (BMG).

  • Guillaume Perret Quartet (22h30) CINÉ-CONCERT : sur le film 16 levers de soleil, film de Pierre-Emmanuel Le Goff

Lors de sa première mission dans l’espace, l’astronaute Thomas Pesquet a emporté son saxophone pour jouer face à l’un des « 16 levers de soleil » quotidiens visibles depuis la coupole de la station spatiale internationale.
16 LEVERS DE SOLEIL c’est aussi le titre du long-métrage du réalisateur vannetais Pierre-Emmanuel Le Goff qui retrace cette extraordinaire aventure dont la bande-originale a été composée par le saxophoniste Guillaume Perret et l’un des morceaux phares interprété par Thomas Pesquet lui-même en apesanteur.
Après sa présentation au festival de Cannes et une très belle carrière en salles, le long-métrage adapté en version ciné-concert sera présenté pour la première fois au Festival Jazz en ville par Guillaume Perret et son quartet : Yessaï Karapetian (claviers), Julien Herné (basse) et Martin Wangermée (batterie) et les voix de Nya (Erik Truffaz) et du contre-ténor d’opéra Fabrice Di Falco.

 

Vendredi

  • Sélène Saint-Aimé (20h30)

Prix « Franck Ténot » aux Victoires du Jazz 2022, Sélène Saint-Aimé interroge ses racines à travers ses compositions, maîtrisant avec finesse et vélocité, sa voix et sa contrebasse.
Après avoir transcrit poétiquement l’influence de la lune sur sa musique dans son premier album Mare Undarum, Sélène Saint-Aimé transmute son héritage culturel caribéen dans ce second enregistrement.
Loin d’une relecture figée ou d’une fusion pan-caribéenne, POTOMITAN, s’abreuve à la source musicale et spirituelle qui irrigue la culture afro-descendante, l’invention d’un nouveau folklore vivifié par l’improvisation.

  • Bachar-Mar-Khalifé.(22h)

Bachar Mar-Khalifé est originaire du Liban et sa famille déménage à Paris alors qu’il a six ans. Son enfance et son adolescence baignèrent dans la musique et la poésie.
Le piano classique, le jazz, le hip-hop, l’électro et le répertoire traditionnel libanais seront ses sources d’inspiration, autant de styles qu’il s’amusera à réunir dans ses créations. Pianiste, compositeur, chanteur, percussionniste, il ne cesse de jouer de ses différentes casquettes.

Bachar Mar-Khalifé compte cinq albums à son actif dont le dernier On/Off est entièrement enregistré au Liban dans une maison en pierre, dans les montagnes au Nord de Beirut.

 

Samedi

  • Laurent Coulondre – Meva Festa (20h30)

Nîmois sacré “Artiste Instrumental” aux Victoires du Jazz 2020 avec son album Michel on My Mind, également primé “Meilleur disque de Jazz français” par l’académie du Jazz, Laurent Coulondre revient cette année avec une vraie promesse d’évasion.
Un projet placé sous le signe du soleil et de l’exotisme qui porte bien son nom : Meva Festa. Un mélange de catalan et de brésilien qui se traduit par “Ma Fête”, et à travers lequel l’artiste nous communique la joie de vivre qu’on lui connaît, mais aussi sa vision de la musique, de la vie et du partage.

C’est entouré de ses amis et musiciens préférés que Laurent nous invite à un jazz latin, festif et chaleureux, qui rend aussi hommage à ses origines espagnoles et à l’Amérique du sud qu’il affectionne tant.

  • Kutu (22h)

KUTU est né de la rencontre à Addis Abeba du musicien Théo Ceccaldi et des voix fusionnelles des chanteuses éthiopiennes Hewan Gebrewold & Haleluya Tekletsadik.Un voyage au cœur des nuits fiévreuses d’Addis underground 2020, où la jeunesse hyperactive s’empare des musiques ancestrales pour mieux s’en affranchir.
À partir de poèmes d’aujourd’hui, de collectage de rythmiques tribales, Théo Ceccaldi imagine un set tellurique où se croisent improvisation, et envolées vocales, soutenu par une rythmique puissante et un line up à la vitalité contagieuse : claviers électro-cosmiques, basses hypnotiques, danses exaltées et voix stellaires…Un combo éthio-transe incandescent, où la liberté du jazz se mêle à la profondeur brute des sons azmaris.

 

Pratique

Entrée gratuite 

Grande Scène du Jardin des Remparts
Entrée rue Francis Decker à partir de 19h30

Site accessible aux personnes à mobilité réduite

Buvette et restauration sur place

L’accès au festival sera soumis aux conditions réglementaires données par la préfecture.

 

Organisation

Directeur artistique : Cédric Le Ru

Organisation du Festival Jazz en Ville Vannes : Ville de Vannes – Pôle Animation – Direction de l’événementiel – Tél: 02 97 01 62 30 – evenementiel(at)mairie-vannes.fr

 

 

 

Détails

Début :
27 juillet à 18 h 00
Fin :
30 juillet à 23 h 30
Prix :
Gratuit
Catégorie d’évènement:
http://www.festivaljazzenville.fr/

Organisateur

Mairie de Vannes
Téléphone :
02 97 01 62 30
E-mail :
evenementiel(at)mairie-vannes.fr

Lieu

Vannes – Centre Ville
Vannes, 56000 + Google Map
Menu