Bretagne. Macron salue la filière alimentaire

ActualitésLocal

Alors que le gouvernement planche sur le déconfinement attendu dans un peu moins de trois semaines, Emmanuel Macron était en Bretagne mercredi pour saluer “la ferme France”, cette filière alimentaire déterminante selon lui face à l’épidémie de coronavirus.

Le chef de l’Etat a visité une serre de l’exploitation des frères Roué, à Cléder dans le Finistère, spécialisée dans le maraîchage.

“Merci à la ferme France. Elle a tenu. On peut en être fier”, a-t-il lancé. Étape ensuite au magasin Super U de Saint-Pol-de-Léon où il a loué le “formidable sens du devoir” des employés du secteur, qui ont permis aux Français de se ravitailler depuis un peu plus de cinq semaines d’un confinement inédit.

Depuis le début de la crise, l’exécutif assure que la France échappe à la pénurie grâce à la richesse de sa production agricole et agroalimentaire.

Même si de nombreuses voix critiquent les conséquences de l’agriculture industrielle intensive, la nécessité d’importer certains produits alimentaires ou les effets sur la crise climatique et environnementale.

Le président a aussi évoqué l’échéance tant attendue du 11 mai, comme “une deuxième étape dont on ne sait pas combien de temps elle va durer, qui sera progressive, concertée, parfois lente, peut-être différenciée selon les secteurs d’activité ou selon les régions plus ou moins impactées”.

Dans la matinée, le Conseil des ministres avait permis un premier tour de table sur sa mise en oeuvre. Les ministres concernés ont remis à Matignon une première mouture de leurs plans sectoriels, qui seront intégrés d’ici la fin du mois dans un projet global aux allures de casse-tête.

Aucune indication précise à ce stade, et la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a refusé de commenter des informations de presse sur une réouverture possible des restaurants, cafés et bars le 15 juin ou le maintien dans un premier temps de la limitation des déplacements interrégionaux.

Rien n’est acté “pour la bonne et simple raison que nous sommes aujourd’hui de manière très active aux côtés de Jean Castex (chargé de coordonner le déconfinement) et au sein de chacun des ministères en train de travailler à cette stratégie de déconfinement”, a-t-elle assuré.

Alors que le gouvernement est interpellé après plusieurs soirs d’incidents en banlieue parisienne, le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner a par ailleurs assuré veiller “à ce que le confinement soit respecté partout en France”, récusant l’idée qu’il serait moins strictement appliqué dans les quartiers sensibles.

Crédit Photo : / STEPHANE MAHE

Emmanuel Macron discute avec un employé dans un Super U à Saint-Pol-de-Léon, le 22 avril 2020

Actualités

Sortir

Menu