Vannes. La chapelle Saint-Yves rouvre 30 ans après

ActualitésLocal

Fermée au public en 1991 pour des raisons de sécurité, la chapelle Saint-Yves,  construite au XVIIe siècle, rouvre ce week-end après 18 mois de travaux de restauration.

 

Débutés en 2019, les travaux de rénovation de la chapelle Saint-Yves, construite au XVIIe siècle, et inscrite au titre de monument historique en 1929, sont achevés. La chapelle, contigüe au collège jésuite Jules Simon – aujourd’hui public – était fermée depuis 1991 pour des raisons de sécurité, ses murs s’affaissant dangereusement. Les travaux ont pu être menés notamment grâce au don d’un couple de retraités vannetais, Monsieur et Madame Nivès, très attachés à la chapelle. Un hommage leur sera rendu.

 

Histoire

Le premier collège de Vannes dont dépendait a première chapelle Saint-Yves fut édifié en 1577. En 1629-1630, le collège et sa chapelle sont confiés aux jésuites. La chapelle est restaurée en 1616, avant d’être reconstruite de 1661 à 1685 suivant les plans du frère Charles Turmel, qui suit le chantier jusqu’en 1675 et grâce aux générosités de Catherine de Francheville.

En 1661, l’architecte nantais Mathurin Bussonière entreprend le voûtement de la chapelle. C’est l’architecte Jean Caillot qui termine la façade en 1678. Une tour postérieure à la chapelle, servant d’observatoire astronomique, est élevée par les jésuites.
Pendant la période révolutionnaire en 1792 est dressé dans l’église un plan de rétablissement du prétoire criminel. En 1927, l’architecte Joseph Caubert de Cléry fait un rapport sur l’état des voûtes de la chapelle à la demande du maire de la ville. Les derniers offices religieux célébrés en la chapelle remontent à 1992. Elle fut ensuite fermée au public, par mesure de sécurité.

 

Le Coût total de l’opération : 8.9 millions d’euros, financés par des dons publics et privés à hauteur de plus de 2 millions. 

 

Une campagne de mécénat, lancée depuis deux ans par la Ville de Vannes pour sauver la chapelle Saint-Yves, totalisant un montant de 1  113 449€, dont un million € du couple de donateurs vannetais M. et Mme Nivès, et 234 donateurs publics, privés et associatifs

  • Une subvention d’1,8 million € du Conseil Départemental
  • Une subvention de la DRAC de 528 536 € (tranche 1) et de 489 143 € (tranche 2) soit 1 017 679 € (prévision)
  • Soit 3,9 millions € récoltés grâce au financement participatif et aux subventions du CD et de la DRAC.
  • Le montant total, travaux et opérations, est de 8,9 millions €, soit 5 millions € pour la Ville.

 

Les financements ont été multiples pour la rénovation de la chapelle. Notamment, « une campagne de mécénat, lancée depuis deux ans par la Ville pour sauver la chapelle Saint-Yves, totalisant un montant de 1 113 449 €, dont un million € du couple de donateurs vannetais M. et Mme Nivès, et 234 donateurs publics, privés et associatifs.

Il faut aussi ajouter une subvention d’1,8 million € du Conseil Départemental, une subvention de la DRAC de 528 536 € (tranche 1) et de 489 143 € (tranche 2) soit 1 017 679 € (prévision). Le montant total (travaux et opérations) est de 8,9 millions €, soit 5 millions € pour la Ville.

 

 

Programme du week-end

 

  • Coup d’envoi de l’événement avec un mapping nocturne, dès le vendredi 21 janvier, et durant deux soirs, de 18 h jusqu’à 22 h sur la place Maurice Marchais.
  • Soirée dédiée aux donateurs, vendredi 21 janvier, de 18 h à 21 h avec une conférence de présentation de la chapelle et un concert de Bruno Cocset (VEMI).
  • Inauguration officielle samedi 22 janvier, en présence de M. Le Maire, des élus, de Mgr Centène, du Père Marivin. A cette occasion la plaque d’inauguration sera dévoilée.
  • Un après-midi dédié au grand public samedi 22 janvier, de 14 h à 20 h.
  • Remise des clés à l’église dimanche 23 janvier et messe.

Actualités

Sortir

Menu