Tabac : ces nouveaux espaces interdits à la cigarette

tabac 2023 lieux interdits
ActualitésFrance

Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a dévoilé aujourd’hui le plan national de lutte anti-tabac 2023-2027, marquant un tournant significatif dans la politique de santé publique en France. Parmi les mesures phares, l’interdiction de fumer sur les plages, dans les parcs et jardins, ainsi que « aux abords des lieux publics », vise à réduire les méfaits du tabagisme, première cause de mortalité évitable avec 75 000 décès par an en France.

Malgré les appels des associations anti-tabac en faveur d’une augmentation significative du prix du paquet en 2024, le gouvernement a opté pour une augmentation mécanique de 40 à 50 centimes, alignée sur l’inflation au 1er janvier. Cette décision s’inscrit dans la continuité de la volonté gouvernementale de répercuter l’inflation sur le tabac, conformément à la législation votée au Parlement en 2022.

Le prix du paquet connaîtra néanmoins une progression, atteignant un minimum de 13 euros d’ici 2026, avec une première étape à 12 euros en 2025. Cette mesure vise à dissuader la consommation de tabac, suivant les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et d’études indépendantes démontrent l’efficacité de l’augmentation des prix pour lutter contre le tabagisme.

Le ministre Rousseau a souligné lors d’une conférence de presse que « la hausse des prix est bien la mesure la plus efficace contre le tabac ». Cela s’inscrit dans la volonté du gouvernement d’adopter des mesures fortes pour atteindre l’objectif ambitieux du programme national de lutte contre le tabagisme : « bâtir la première génération sans tabac à l’horizon 2032 » en France, conformément à l’ engagement du président Emmanuel Macron.

Outre l’aspect financier, le gouvernement a élargi les zones d’interdiction de fumer en extérieur. Les plages, parcs publics, forêts, et les abords de certains lieux publics, notamment les établissements scolaires, seront désormais des espaces sans tabac. Cette décision s’inspire des initiatives locales déjà en place dans certaines communes, telles que Nice et Strasbourg, pionnières dans l’interdiction de fumer sur les plages et dans les parcs respectivement.

« Le sans tabac sera désormais la norme », a déclaré le ministre Rousseau, ajoutant que plus de 7 200 espaces sans tabac sont déjà présents à travers plus de 73 départements. « Nous renversons aujourd’hui la responsabilité et fixons ce principe qui devient la règle », a t-il précisé.

Actualités

Sortir

Fév 28
Mar 01
14 h 00 - 17 h 30
Mar 03