Santé. Rainbow Loom : des contrefaçons dangereuses

ActualitésFrance

Des chercheurs britanniques ont analysé la composition de pendentifs destinés à être accrochés à des bracelets Rainbow Loom, ces bijoux à base d’élastiques qui font fureur cet été. Dans les contrefaçons, plusieurs produits contenaient des taux de substances cancérogènes dépassant largement les normes européennes.

 

Attention aux accessoires pour les bracelets et colliers en Rainbow Loom !

L’Association Santé Environnement France révèle dans un rapport que plusieurs exemplaires vendus par exemple sur des marchés ont été examinés avec précaution et les résultats sont consternants. En effet, les chercheurs ont découvert que certains faux bracelets Rainbow Loom contenaient des substances chimiques qui ne respectaient pas les règles sanitaires. Dans le cas des phtalates qui sont largement pointés du doigt, les experts ont découvert que le taux de 50 % pouvait être atteint.

 

Quels risques avec ses faux pendentifs?

Ce pourcentage sur ces faux Rainbow Loom est problématique, car il faut noter que le taux accepté est de 0.1 %. Nous sommes donc largement au-dessus des limites autorisées et cela peut être à l’origine de problèmes de santé.

Ces pendentifs sont particulièrement dangereux du fait du contact direct et prolongé avec la peau des enfants. Celle-ci, plus fine que celle des adultes, laisse par ailleurs davantage passer les toxines dans le sang. Pire, les plus jeunes peuvent être tentés de porter les pendentifs à la bouche, alors que l’ingestion de ces molécules toxiques est particulièrement dangereuse. Cela pourrait provoquer des troubles de la reproduction (stérilité, puberté précoce, etc.)

 

Comment protéger les enfants ?

Le plus sûr est de vérifier, avant d’acheter le pendentif, de vérifier sur l’emballage qu’il comporte bien la mention « CE » attestant que le produit répond aux normes européennes.

Actualités

Sortir

Nov 26
Déc 02
2 décembre - 24 décembre