Santé. BioNTech vise la commercialisation d’un traitement contre le cancer dès 2026

recherche cancer médicaments
ActualitésFranceInternational

Dans une déclaration empreinte d’espoir, le laboratoire allemand BioNTech a annoncé ce mercredi son ambition de commercialiser un premier traitement contre le cancer dès 2026, exploitant ainsi la technologie de l’ARN messager (ARNm) qui a déjà fait ses preuves avec le vaccin contre le Covid-19.

Cette avancée prometteuse a été dévoilée à l’occasion de la publication des résultats annuels de BioNTech. Selon le communiqué officiel de l’entreprise, elle prévoit de poursuivre le développement de ses projets en oncologie, avec comme objectif principal le lancement de ce traitement novateur en 2026.

L’ARN messager représente une véritable révolution dans le domaine médical, offrant des perspectives inédites pour la conception de thérapies révolutionnaires contre le cancer. Actuellement, BioNTech concentre ses efforts sur plusieurs types de cancers, notamment le mélanome, le cancer de la prostate, celui de la tête et du cou, de l’ovaire, du poumon et colorectal. Des immunothérapies ainsi que des vaccins sont déjà en phase d’essais cliniques, promettant des avancées majeures dans la lutte contre cette maladie dévastatrice.

Après le succès commercial de son vaccin anti-Covid, développé en partenariat avec le géant pharmaceutique américain Pfizer, BioNTech a réinvesti ses bénéfices dans la recherche contre le cancer, domaine de prédilection de ce laboratoire fondé en 2008 par deux chercheurs en oncologie.

La complexité des cancers, marquée par leur hétérogénéité et leur variabilité d’un patient à l’autre, représente l’un des principaux défis auxquels BioNTech fait face. Pour y faire face, l’entreprise explore différentes stratégies, combinant divers mécanismes d’action pour développer des traitements personnalisés adaptés à chaque individu. Ugur Sahin, cofondateur de BioNTech, avait déjà évoqué cette ambition en novembre dernier, déclarant dans le journal Bild que leur objectif était de concevoir un vaccin contre le cancer sur mesure pour chaque patient.

Le cancer demeure la deuxième cause de décès dans le monde, engendrant près de 10 millions de décès chaque année.

Actualités

Sortir

Avr 21
Avr 21
9 h 30 - 21 h 30
Avr 26
26 avril - 28 avril