Mondial U20 de rugby: la France renverse l’Irlande

ActualitésInternational

Menée 17-5 à la pause, l’équipe de France de rugby des moins de 20 ans a renversé l’Irlande 26-24 mercredi à Perpignan en ouverture du Championnat du monde qu’elle ambitionne de remporter à domicile.

Une sortie de route d’entrée. Les Bleuets ont frôlé cette désillusion pour leurs débuts dans “leur” Mondial.

La mi-temps a été salvatrice: menés de 12 points, les joueurs de l’entraîneur Sébastien Piqueronies ont alors inscrit 3 essais transformés en 10 minutes pour prendre un avantage définitif (26-17). Même si la menace irlandaise a persisté jusqu’au bout avec l’essai de l’ouvreur Harry Byrne (71e).

Le bonus offensif dans la poche, les Français rejoignent l’Afrique du Sud, vainqueur dans la douleur de la Géorgie (33-27), en tête de la poule C.

Ils viseront les cinq points dimanche contre les Caucasiens afin de se donner un maximum de chance de rallier le dernier carré, accessible seulement au premier de chaque groupe et au meilleur deuxième.

Le premier essai de l’ailier Maxime Marty (4e, 5-0) a mis les Bleuets sur de bons rails, mais le vent a vite tourné après les deux échecs au pied de l’ouvreur Romain Ntamack (5e, 13e). Outrageusement dominateurs dans la possession, les Irlandais inscrivaient un premier essai en force par Joe Dunleavy (20e) pour passer en tête (5-10).

 

 Laporte malheureux puis décisif 

Indisciplinés en défense, les Français vendangeaient deux occasions d’essai pour Marty, un premier refusé pour un pied en touche (30e) et un second pour une passe ratée de Clément Laporte en situation de surnombre (31e).

Les Irlandais aussi ont gâché une munition avec l’essai après interception de l’ailier Tom Roche, annulé pour un plaquage dangereux de Jack Aungier sur Ntamack assorti d’un carton jaune (34e). Mais l’infériorité numérique n’empêchait pas l’Irlande d’accroître son avance avec un deuxième essai signé Hugh O’Sullivan (40e+1).

Tout va changer en deux minutes avec une percée de Jordan Joseph conclue par Arthur Coville (12-17, 43e), un jeu au pied de Ntamack pour lui-même (19-17, 44e) sur une action initiée par Laporte et le doublé de Marty, servi en bout de ligne après une course tranchante du même arrière agenais (26-17, 50e).

 

 

Crédit Photo : Raymond ROIG

Actualités

Sortir

Menu