L’humoriste Jean-Yves Lafesse est mort

ActualitésFranceLocal

Comédien et humoriste réputé pour ses milliers de canulars téléphoniques à la radio et caméras cachées à la télévision, il disparaît à l’âge de 64 ans à Vannes.

Le roi des canulars téléphoniques s’en est allé. L’humoriste et comédien Jean-Yves Lafesse, de son vrai nom Jean-Yves Lambert, est mort à l’âge de 64 ans. C’est sa famille qui a annoncé la triste nouvelle à l’Agence France-Presse ce vendredi 23 juillet. Né à Pontivy (Morbihan) en 1957, il souffrait de la maladie de Charcot, diagnostiquée il y a un an, a-t-on indiqué de même source, ajoutant que « son état s’était brutalement dégradé dans les 24 dernières heures ».

 

Il nous avait raconté que son pseudonyme Lafesse était venu, lorsqu’il jouait au football, d’un but marqué sur corner de la fesse, lors d’un match de coup de France; Et qu’ il a décidé de présenter, sous ce pseudonyme ses célèbres canulars téléphoniques sur Radio Nova en 1984. Un an après, il fut médiatisé après avoir été à Europe 1 et Canal + pour ses canulars téléphoniques et ses micros-trottoirs osés. Parallèlement à la télévision et à ses spectacles, il prête ses talents de comédien à plusieurs réalisateurs, comme à Pascal Chaumeil, dans L’Arnacœur (2010), ou à Mélanie Auffret dans Roxane, sorti en 2019.

 

Le confinement semblait avoir encore renforcé sa popularité. Interrogé en mai 2020 par France 3 Bretagne, il déclarait : « J’ai joué mon rôle [depuis le début du confinement]. Celui de déconneur professionnel. J’ai mis régulièrement en ligne des petites vidéos humoristiques sur ma page Facebook. Je suis passé de 180 000 à 300 000 abonnés durant le confinement. La preuve que le rire reste indispensable en toutes circonstances. » Jean-Yves Lafesse était revenu vivre en Bretagne, à Vannes, il y a deux ans. « J’ai passé 43 ans à Paris, mais la Bretagne me manquait. Ma relation avec la région est naturelle et très forte », avait-il dit.

Actualités

Sortir

Menu