Le Zoo de Pont Scorff racheté en quelques jours, deviendra un centre de réhabilitation d’animaux sauvages.

ActualitésFranceLocal

Plus de 650 000 euros ont été collectés dimanche pour cette cagnotte visant à transformer le zoo de Pont-Scorff (Morbihan) en centre de réhabilitation d’animaux sauvages.

Un grand succès. La collecte lancée pour racheter le zoo de Pont-Scorff, près de Lorient (Morbihan), libérer ses quelque 560 animaux et le transformer en centre de réhabilitation d’animaux sauvages saisis lors du démantèlement de trafics a dépassé son objectif, affichant ce dimanche plus de 650 000 euros récoltés.

Le Zoo de Pont-Scorff – Archives avril 2019

Soutenue dès le départ par le journaliste Hugo Clément, qui présente une nouvelle émission sur France 2 consacrée aux luttes écolos, puis relayée sur les réseaux sociaux par des personnalités comme l’animateur Stéphane Bern ou le comédien Pierre Niney, l’initiative a reçu un coup de pouce décisif avec un don de 250 000 euros de l’investisseur Marc Simoncini, fondateur de Meetic, annoncé sur Twitter. 

Rewild, coalition de sept associations, avait signé en début de semaine une promesse de vente pour le zoo et avait jusqu’au 31 mai pour réunir la somme nécessaire. Le zoo de Pont-Scorff était en proie à des difficultés financières. La cagnotte va toutefois rester ouverte en ligne pour lever les fonds nécessaires au fonctionnement du zoo breton le temps de mettre en place le projet économique prévu (restaurant, visites en réalité virtuelle, centre de formation)

Une première mondiale

Un lieu qui sera unique au monde et dans lequel les animaux victimes de trafic et saisis par les autorités françaises pourront être accueillis et chouchoutés avant de retrouver leur habitat naturel.

Un projet noble qui devrait permettre de sauver des centaines d’animaux des méfaits toujours plus néfastes des Hommes et leur offrir une nouvelle liberté.


Actualités

Sortir

Menu