Fort d’Hoëdic

DécouvrirSites & Monuments
Le fort de l’île d’Hoëdic, construit entre 1847 et 1850, est un édifice qui témoigne de l’histoire mouvementée de la Bretagne et de ses côtes exposées aux invasions des flottes ennemies. Commandé par le Roi Louis-Philippe après la destruction des forts précédents, il a été intégré pour protéger les côtes bretonnes des invasions anglaises qui ont marqué l’histoire de la région pendant des siècles.

Le fort d’Hoëdic est le petit frère jumeau du fort d’Houat, avec une capacité de casernement de 200 hommes. Il fait partie d’un réseau de fortifications établi dans la région pour assurer la sécurité de la France. Malheureusement, les progrès de l’artillerie dans les années 1860 ont rendu ces fortifications obsolètes, et leur utilité dans la défense des côtes est devenue limitée.

Dès 1881, le fort d’Hoëdic a changé de fonction et a été utilisé pour abriter la première école laïque de l’île. Pendant la Première Guerre mondiale, un poste de défense contre les sous-marins armé de deux canons de 90 mm sur des affûts de campagne a été installé dans le fort. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont installé des pièces antiaériennes pour protéger la région des attaques aériennes.

En 1979, le Conservatoire du littoral à racheté le fort, qui est devenu propriété de l’État. Lors, le fort a été inscrit au titre des Monuments historiques en 2000, témoignant de son importance historique et de son architecture unique.

Aujourd’hui, le fort abrite des salles pour des associations et la commune, ainsi qu’un gîte d’étape dans une des ailes, permettant aux visiteurs de découvrir ce patrimoine remarquable de la région de Bretagne.

Les compagnies maritimes Navix, Compagnie du Golfe, Vedettes du Golfe  assurent des départs pour l’île de Hoëdic

S’y Rendre (sur place)

Actualités

Sortir

Mar 01
14 h 00 - 17 h 30
Mar 03
Mar 03
8 h 30 - 18 h 00