Château de l'Hermine Vannes

Château de l’Hermine – Remparts de Vannes

DécouvrirSites & Monuments

L’édifice actuel qui se trouve sur l’emplacement du château de l’Hermine, ancienne résidence des Ducs de Bretagne, est un bâtiment chargé d’histoire.

L’histoire de cette construction remonte aux années 1380, lorsque Jean IV fit construire la résidence pour les Ducs de Bretagne face au parc de la Garenne. L’enceinte agrandie autorisée un corps de logis et deux grosses tours par le dehors, avec des petites tours qui sortaient les unes sur les autres, selon les écrits de Bertrand d’Argentré en 1582.

Au 15ème siècle, le chantier se poursuivit avec la construction des écuries ducales à l’ouest de la basse-cour, la tour du Connétable sur l’enceinte et la chapelle des Lices vers l’ouest de la place des Lices. Les archives et les fouilles de la halle des Lices en 2000 ont permis de découvrir une partie de la configuration de la basse-cour du château, ainsi que ses écuries et les services de l’hôtel ducal, situés au nord du corps de logis. Cependant, en 1460, l’administration ducale quitta le château pour Nantes, et celui-ci fut abandonné, ainsi que le projet de logis au pied de la tour du Connétable. Le château fut cédé à la ville de Vannes par Louis XIV en 1697, qui l’utilisa pour la restauration des murailles ou la construction du quai Billy sur le port.

En 1798, le château fut complètement détruit par Julien Lagorce, un traiteur pâtissier qui avait acheté les deux tours déjà bien arasées en 1784, pour y construire un hôtel où il tint un restaurant réputé sous le consulat. Le bâtiment actuel a été acquis par l’Etat en 1876 pour y installer l’Ecole d’Artillerie du XIe corps d’armée, et subit des modifications en conséquence.

Il a fait office d’hôtel, de restaurant, d’école d’artillerie, de siège de la Trésorerie générale du Morbihan avant d’être acquis par la ville en 1976, qui l’affecte à l’école de Droit du Morbihan, puis à différentes activités associatives et culturelles.

Le style néoclassique de l’édifice se caractérise par un plan allongé intégré sur un terrain en dénivellation, avec le niveau du sous-sol sur jardin contrebuté par une terrasse. Les façades sont ordonnées et soulignées horizontalement par des bandeaux de pierre de taille marquant les niveaux. Le rythme vertical est dessiné par les pilastres à bossages limitant pavillons et corps central, accentué par l’individualisation des toitures. L’ensemble de ces éléments donne à l’édifice une allure majestueuse et imposante.

Restauration

La municipalité ambitionne de transformer le Château de l’Hermine en un musée des beaux-arts de renom, pour un coût estimé à 17 millions d’euros.

Aujourd’hui, la ville a pour projet de rénover entièrement le Château de l’Hermine pour en faire le nouveau musée des beaux-arts. Les travaux incluront la construction d’une extension sur la cour du château pour abriter une salle d’exposition temporaire, un auditorium, un espace pédagogique, une salle de documentation et des locaux administratifs pour la direction et l’équipe de conservation. Le rez-de-chaussée accueillera quant à lui une librairie-boutique, un café et une terrasse, tandis que les étages présenteront une partie des collections permanentes.

Ce projet de transformation du Château de l’Hermine en musée des beaux-arts est ambitieux et permettra à la ville de valoriser son patrimoine culturel tout en renforçant son attractivité touristique. Il reste à suivre l’avancement des travaux qui ont débuté pour découvrir, normalement en 2025, le nouveau visage du Château de l’Hermine.

Actualités

Sortir

Avr 21
Avr 21
9 h 30 - 21 h 30
Avr 26
26 avril - 28 avril